Jean Mongeard, l’homme du 20e siècle pour le Domaine Mongeard-Mugneret

Né en 1929 d’Edmée Mugneret et Eugène Mongeard sur la commune de Flagey-Echézeaux, Jean Mongeard est devenu une figure historique du monde viticole de la Côte d’Or. Héritier d’une longue lignée de vignerons à Vosne-Romanée depuis le 18e siècle, c’est grâce à lui que le Domaine Mongeard-Mugneret a pu maintenir et accroître sa renommée après 1945.

L’histoire de sa carrière commence par une leçon de courage. En 1945, alors âgé de 16 ans, il se voit reprendre les rênes du domaine, son père étant décédé cinq ans plus tôt. Cette année-là la récolte est entièrement achetée par le baron le Roy et Henri Gouges. C’est d’ailleurs ce dernier qui poussera le jeune Mongeard à mettre son vin en bouteille plutôt que de le vendre en barrique. 1945 marquera donc sa première vinification.

Dès lors tout s’enchaine et en 1946, déjà tourné vers l’exportation, Jean Mongeard vend sa première cuvée aux U.S.A. à un importateur, qui est depuis resté fidèle au Domaine. En 1953 il épouse Lisette Manière et poursuit son œuvre pour agrandir le domaine. Puis en 1975, il est rejoint par son fils Vincent, qu’il nomme responsable de la viticulture et de la vinification pour les vins du domaine.

Consécration de ses pairs, il est intronisé à la Confrérie des Chevaliers du Tastevin en 1981 au Château du Clos Vougeot. Au cours de sa carrière il a également reçu la médaille du Mérite Agricole.

Après une vie de labeur vigneron particulièrement riche et fructueuse, pendant toute la deuxième moitié du 20e siècle, Jean Mongeard a su hissé la maison Mongeard-Mugneret parmi les plus grandes de Bourgogne. Son fils Vincent est aujourd’hui à la direction du Domaine, comptant 30 hectares de vignes sur 35 appellations.

Share Button