Les tonneaux du Domaine MONGEARD-MUGNERET

Depuis les années 2000, notre Domaine s’associe à de véritables professionnels du bois pour rechercher les meilleurs chênes dans les forêts françaises. En effet Vincent, accompagné et conseillé par un Ami négociant en bois, achète ses bois sur pied : issus principalement de l’Est et du Chatillonnais ainsi que quelques beaux spécimens de la forêt de Tronçais.

Vincent choisit personnellement les grains les plus nobles, les grumes les plus homogènes pour que le chêne apporte aux vins les tanins les plus fins et les plus tendres. L’apport de ces tanins est un soutien organoleptique, indispensable lors de la dégustation.

Il faut près de deux siècles pour qu’un chêne atteigne sa maturité. La fabrication d’un merrain est particulièrement exigeante, pour répondre à des normes de qualité, seuls 20 à 25% du volume de la grume peuvent être utilisés pour la fabrication d’un fût.

Une fois fendu par le mérandier, les merrains sont alors stockés au Domaine à l’air libre durant 15 à 24 mois. L’action combinée du vent, des intempéries et du soleil permettent au bois de s’attendrir et de se bonifier. Cette période d’affinage et de maturation débarrasse le bois de ses tanins les plus astringents. Les merrains sont ensuite séchés pour revenir à un taux d’humidité optimal de 9 à 10%.

Fabrication Tonneaux

Ils sont ensuite livrés à notre partenaire « La Tonnellerie ROUSSEAU » à Couchey, qui les transformera « à façon » selon les directives données par Vincent. La Tonnellerie Rousseau jouit aujourd’hui d’une excellente réputation. En effet, ces 15 dernières années, 11 tonneliers y ont décrochés la fameuse distinction « M.O.F. » (meilleur Ouvrier de France) dont 3 générations de la Famille Rousseau. Gage de Qualité et de Savoir Faire qui est mis à disposition pour nos futurs tonneaux dont la fabrication se déroulera en plusieurs étapes.

La chauffe au feu de bois est une opération essentielle qui définira le profil aromatique du Fût et permettra de neutraliser l’agressivité de ses tannins. Ainsi chauffées, les pièces sont assemblées entre elles, cintrées grâce à des cercles en acier galvanisé. Le fonçage (montage des fonds) est l’étape finale avec le trou de bonde.

En Bourgogne, le tonneau s’appelle communément la « pièce » et contient 228 litres soit 300 bouteilles.

 

Share Button